Loading...
  • Home
  • News
  • SOUS MAXILLECTOMIE - ablation de la glande sous maxillaire

SOUS MAXILLECTOMIE - ablation de la glande sous maxillaire

Loading...
Rédacteur : Pr. Benjamin LALLEMANT - www.orl-information.fr
Mise à jour : 1 octobre 2018

SOUS MAXILLECTOMIE

La sous-maxillectomie (ou submandibulectomie) est une intervention chirurgicale qui a pour objectif de retirer la glande sous-maxillaire.

Nous possédons tous 2 glandes sous maxillaires qui sont situées sous le plancher de la bouche, de part et d’autre de la mandibule.
Ses glandes participent à la production de salive qui humidifie la muqueuse de la bouche et facilite la mastication des aliments.

Pourquoi retirer les glandes sous-maxillaires ?
Il existe 2 indications principales :
- La première est la présence d'une tumeur au sein de l’une de ces glandes. Dans ce cas, il est indispensable de la retirer afin de stopper son évolution et de définir sa nature, bénigne ou cancéreuse, avec exactitude.

- La seconde indication, est la survenue d’infections répétées de ces glandes, généralement causées par la présence de calculs qui obstruent les canaux salivaires.

Comment se déroule l’intervention ?
L’intervention se déroule sous anesthésie générale.
Une incision cutanée est réalisée dans un pli naturel du cou situé au dessous de la mandibule. La glande est retirée puis une analyse au microscope est réalisée au cours de l’intervention si l’on constate la présence d’une tumeur.
Lorsque cet examen détecte la présence de cellules cancéreuses, il est parfois nécessaire de compléter l’intervention un curage ganglionnaire qui consiste à retirer les ganglions lymphatiques situées au pourtour de la glande et le long du cou.
En fin d’intervention la fermeture de la peau est assuré par un surjet intradermique ou de la colle chirurgicale.

Dans la majorité des cas les suites opératoires sont simples et autorisent un retour au domicile le jour même ou après une surveillance d’une nuit à l’hôpital.

Quels sont les risques de cette intervention ?
Toute intervention menée sur le corps humain, même menée dans des conditions optimales de compétence et de sécurité recèle un risque de complication.

Dans les suites d’une sous-maxillectomie, on peut constater au moment du réveil, une asymétrie de la lèvre inférieure, plus visible lors du sourire et de la parole. Elle est liée à un défaut de fonctionnement de la branche du nerf facial qui assure la motricité des muscles de la commissure labiale. Ce déficit heureusement peu fréquent et discret s’avère le plus souvent transitoire, mais sa récupération peut être lente.

Des complications plus exceptionnelles peuvent être mentionnées, comme la survenue d’hématomes ou d’hémorragies post opératoires. On constate aussi parfois des troubles de la mobilité et de la sensibilité de la langue du coté opéré.

COMMENTS

LEAVE A COMMENT

TRENDING

TIMELINE NEWS