Loading...
  • Home
  • News
  • Le cancer du poumon au Canada : stades, statistiques, types et symptômes

Le cancer du poumon au Canada : stades, statistiques, types et symptômes

Loading...
Pour tous les détails, ainsi que les références, voir la vidéo.

EXTRAIT : Saviez-vous que la plupart des gens atteints d’un cancer du poumon ne présentent aucun symptôme jusqu’à ce que la maladie soit rendue à un stade avancé? Le cancer du poumon se développe lorsque des cellules anormales se joignent les unes aux autres pour former une tumeur. Lorsqu’elles se multiplient, la tumeur croît et entrave la capacité des poumons à alimenter le corps humain en oxygène.

Le cancer du poumon est le cancer le plus fréquent dans le monde : 1,8 million de cas y ont été diagnostiqués en 2012 uniquement. Tandis qu’en 2015, 1,69 million de décès à l’échelle mondiale ont été associés à cette maladie. En 2016 uniquement, on estime que 28 400 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer du poumon, ce qui représente 14 % de tous les cas de cancer au pays. Et dans la même année, 20 800 personnes sont décédées de cette maladie. C’est plus du quart de tous les décès associés au cancer : plus que le cancer du sein, le cancer de la prostate et le cancer colorectal réunis. Cela signifie qu’en moyenne, 57 Canadiens meurent de cette maladie tous les jours.

Les signes et les symptômes du cancer du poumon incluent :
• une toux qui s’intensifie ou qui ne disparaît pas
• une douleur thoracique constante et qui s’intensifie quand on respire profondément ou qu’on tousse
• du sang dans le mucus
• des essoufflements
• une respiration sifflante
• la fatigue
• une perte d’appétit
• une perte de poids

Bien que le tabagisme soit de loin la principale cause du cancer du poumon, en réalité, les fumeurs, les anciens fumeurs et les non-fumeurs demeurent à risque. Autrement dit, si vous avez des poumons, vous pouvez avoir le cancer du poumon.
En plus du tabagisme, il existe d’autres facteurs de risque, notamment :
• l’exposition au radon
• la fumée secondaire
• l’exposition à certaines substances
• les antécédents familiaux de cancer du poumon
• la pollution de l’air
• l’exposition à la radiation lors de traitement de radiothérapie au thorax

Cependant, en raison du préjugé répandu reliant le tabagisme au cancer, de nombreux patients, de même que les membres de leur famille, se sentent souvent isolés et hésitent à faire part de leur diagnostic à leur entourage.
La mise au point de nouveaux outils diagnostiques et de nouvelles options thérapeutiques a changé la façon dont la maladie est traitée. Par exemple, les biomarqueurs sont des substances de l’organisme qui servent de guide dans le traitement personnalisé du cancer du poumon. De plus, de nouvelles découvertes sont faites, comme les traitements ciblés et les traitements d’immuno-oncologie qui utilisent le système immunitaire du patient pour combattre le cancer du poumon.

Avec les progrès réalisés, les chercheurs, les professionnels de la santé, les patients et leur famille, espèrent qu’en travaillant ensemble, ils contribueront à réduire la stigmatisation; afin que nous puissions améliorer le soutien, la recherche et les traitements novateurs qui pourront aider à diminuer les taux de cancer du poumon, au Canada et ailleurs dans le monde.

COMMENTS

LEAVE A COMMENT

TRENDING

TIMELINE NEWS